Les observations

Observation n°95 (Web)

Par SYLVIE SEGUER
Déposée le 27 octobre 2022 à 15h39
Habitant les Hauts de Frontignan depuis 25 ans,
je m'insurge contre le projet de construction de 100 logements implantés sur le terrain de Mme LEON.
Nous habitons au pied de la garrigue et ce quartier constitue un des poumons vert de la ville de Frontignan.
Outre la dénaturation du paysage ,il faut penser aussi :
- aux voies d'accès
-au manque d'emplacements pour les véhicules des riverains
- aux écoulements des eaux pluviales
- au terrassement important avec glissement de terrain possible lors de forts déluges.

Il faut continuer à être des citoyens eco-responsable pour notre ville de Frontignan.
En m'opposant à ce projet immobilier et en rejoignant le collectif des hauts de Frontignan,
je le suis.

Observation n°94 (Web)

Par Albert GAL
Déposée le 25 octobre 2022 à 21h42
Pour rejoindre mes observations précédentes et celles formulées dans la contribution numéro 93 il est nécessaire de revoir la rédaction de l'article UB7 et autoriser la construction sur les limites séparatives comme le suggère vivement le CAUE de l'Hérault.
Ci-joint les captures des pages les plus intéressantes de l'étude afin que vous n'ayez pas à les chercher avec l'évocation de l'importance d'une hiérarchisation de la taille des parcelles et du rôle des élus.
Voir pièces jointes

Observation n°93 (Web)

Par Michel IMBERNON
Déposée le 23 octobre 2022 à 16h57
Ne pouvant participer aux groupes de travail proposés lors de la réunion publique du 20/10/22, je vous fais part de quelques suggestions concernant la rédaction du nouveau règlement du PLU2024.

L'expérience passée montre que l'exploitation aux limites admises par le PLU2012, permet la mise en œuvre de projets immobiliers que le bon sens commun trouve souvent exagérées ( plans intégrant les limites au cm près).
Il s'agit donc de définir de nouvelles limites permettant de se protéger de demandes immobilières exagérées..
Les remarques suivantes sont valables pour les zones UA,UB,UC, même si les références citées sont celles de la zone UB.

UB3: dans le cadre de densification des dents creuses,il est proposé pour les voiries existantes de préciser après "adaptées aux besoins qu'elles desservent" de rajouter une phrase permettant de mieux préciser la notion de besoins.
"La circulation résultant des constructions nouvelles devra être évaluée par le demandeur en terme de trafic supplémentaire (volume), de facilité de circulation (croisement), d'augmentation du stationnement sur le domaine public et de cheminement piétons".

UB4: le dispositif de compensation à cause de phénomènes cévenols futurs et de plus en plus violents , doit être augmenté . Il est propose de passer de 120L/M2à 150L/M2.

UB5: Énergies renouvelables , mettre la RT2020 en exigence.
Préciser en conséquence que " l'utilisation des énergies renouvelables est prescrite par .....".
Supprimer " dans la mesure du possible" dans le & suivant.

UB6: si le projet de doublement de la RD600 est abandonné ( dixit Mr le Maire) ,supprimer la contrainte sur le document graphique.

UB7:la distance L est un des levier à disposition des communes pour favoriser une urbanisation maîtrisée et raisonnable. Si pas d'impossibilité au vu du code de l'urbanisme, mettre la valeur minimum à 5M par rapport aux limites séparatives comme pour les voies publiques .
L'impact de cette nouvelle valeur L minimale est faible pour les projets de lotissement ( les plus nombreux ) avec maison mitoyenne ou d'immeubles. La règle de 2/3H maintenue permet de contrôler l’expansion en hauteur. Cela devrait simplement réduire de quelques unités de logements les projets futurs des promoteurs. Ceci est conforme à la recherche d'une urbanisation raisonnée.
Pour les particuliers voulant construire des villas individuelles sur de petites parcelles ( 400 à 600 m2), l'impact serait minime ( implantation plus difficile éventuellement) mais le COS à 0,6 reste surtout le paramètre toujours favorable dans ce cas ( 240 à 360 m2 de plancher).

UB8: la distance L minimum doit être portée à 5M en cohérence avec UB7.

UB12: Pour le stationnement destiné à l'habitat dans la zone UB , mettre 2 places par logement au lieu de 1,5.Pour les logements sociaux financés par prêts de l’État, vérifier si la clause ne peut être supprimée

UB13: Afin de pouvoir exercer un minimum de vérifications sur le remplacement des plantations proposé , demander de joindre une photo des plantations existantes.

En espérant que ma modeste contribution citoyenne soit utile au débat initié par votre équipe municipale.
Cordialement

Observation n°92 (Web)

Par Albert GAL
Déposée le 22 octobre 2022 à 22h14
Vous trouverez en pièce jointe au format PDF le texte de mes remarques sur le PLU actuel de Frontignan en vue de sa révision.
La révision doit se faire aussi avec l'avis des architectes.
Cordialement
Albert GAL

Document joint


Observation n°91 (Web)

Par raymond Medioni
Déposée le 20 octobre 2022 à 10h25
Bonjour
Ce projet est un aberration écologique et environnementale, il est à contrecourant de toute les initiatives actuellement proposées par les communes.

Par ailleurs, je ne veux pas que :
- la Rue de la Pinède ressemble à la Rue des Carrières, ou l'impasse des Roseaux, quand il pleut.
- la voirie dégrader aux passages des camions, engins de travaux publique, et da la suis des voitures.
- que maison se fissure a cause des travaux.
- que mon bien immobilier se déprécie

Observation n°90 (Web)

Anonyme
Déposée le 18 octobre 2022 à 19h38
Stop à la bétonisation !

Observation n°89 (Web)

Par Chantal muzette
Déposée le 18 octobre 2022 à 17h23
Préserver l environnement et un des seul mini « poumon vert «  en dessous du massif de la gardiole et conserver l environnement actuel UNIQUEMENT en zone pavillonnaire du quartier des crozes et de ses pourtours.
Préserver son calme et sa sécurité et ne pas favoriser des risques de promiscuités, d augmentation de la circulation dans des rues déjà étroites, sans parler des « minis «  trottoirs
Pas de betonnisation à outrance, et assurer / favoriser le ruissellement des eaux de manière naturelle
Interdire toute déforestation
Pas de logements sociaux, il y en a déjà bon nombre à proximité Les Pielles, Barnier, et bientôt encore un immeuble a l angle av Schweitzer !
Ne pas devenir la poubelle de SETE et Montpellier en terme de Logements sociaux accentuant l insécurité existante et traffic en tout genre dont un bien connu !
De plus ce quartier a été classé résidentiel lors des acquisitions immobilières (cf document urbanisme »
Pas assez de parcs / espaces verts et lieux de détentes pour les enfants et seniors.
En conséquence je m oppose au projet immobilier à savoir construction d immeubles avec quota de logements sociaux sur les parcelles 563, 565,566 et 567 (zone 10 réservée du PLU)par la propriétaire Me LÉON ancienne adjointe en charge de l URBANISME!
La logique est de construire uniquement des pavillons dans ce quartier si vous voulez capter une population avec un un pouvoir d achat, qui peut concourir à améliorer la fréquentation/création des commerces de centre ville .

Observation n°88 (Web)

Par Claudine Berlier
Déposée le 14 octobre 2022 à 15h18
Bonjour,

Nous sommes propriétaires des parcelles CM 158,1072, 1073 et 1074 sur Frontignan et dans le cadre de l’OAP Noria, nous nous opposons au bouclage qui a été fait sur le PLU, notamment la voie horizontale qui a été prévue pour relier la rue du Maréchal Leclerc à l’impasse St Fiacre.

Cette voie impacte l’impasse Gallieni (impasse privée) ainsi que la parcelle 1074 (zone UB) et nous ne sommes pas d’accord pour qu’il y ait un accès.

Nous souhaitons conserver la parcelle 1074 dans son intégralité pour un futur projet de construction et nous demandons que dans le cadre de la révision du PLU, cette parcelle ne fasse plus partie du périmètre de l’opération d’autant plus que les copropriétaires de l’impasse s’opposent également à cet accès.

Nous souhaitons également conserver la partie haute de la CM 1072.

Nous serons favorables à la vente d’une partie de la CM 1072 pour aider à la réalisation de l’aménagement de l’OAP si toutes ces conditions sont réunies.

Cordialement.
Arnaud Christian
Berlier Claudine

Observation n°87 (Web)

Par Christine PECLET-JACOB
Déposée le 14 octobre 2022 à 10h53
bonjour, serait-il possible de faire évoluer le PLU en cohérence avec le paradigme difficile que nous vivons. Le projet de construction sur les parcelles 563 565 566 et 567 des hauts de Frontignan avenue de la marjolaine me semble fou. Construire 3 immeubles en Rplus2 à grands coups de dynamite sur un terrain enclavé et à forte déclivité est un projet d'un autre temps, il nous faut évoluer. La chaleur accablante qui a régné cet été doit nous amener à réfléchir pour conserver des zones naturelles au milieu de nos habitations. La désimperméabilisation des sols est une action très importante et le bétonnage intensif annoncé pour ces constructions me laisse sans voix vu les ruissellements que nous avons sur les pentes de la Gardiole. De plus, construire une centaine de logements loin des transports en commun favorise évidemment la voiture et je ne pense pas que cela soit souhaitable aujourd'hui ...merci déjà pour votre écoute.

Observation n°86 (Web)

Par Hélène et Luc POISEAU
Déposée le 14 octobre 2022 à 10h53
Nous souhaitons faire ici nos observations concernant le projet immobilier prévu sur l’emplacement réservé n°10 inscrit au PLU actuellement en vigueur.

La création du collectif des riverains Hauts de Frontignan et la réunion qui s'est tenue le 1er juillet 2022 ont attiré notre attention sur les problèmes liés à ce projet. Les parcelles actuellement boisées et couvertes de végétation sont désignées en emplacement réservé pour l'urbanisation.

Nous soutenons les éléments apportés par les autres contributeurs à cette concertation.
Nous sommes habitants de la Résidence Le Bellevue situé juste au dessus de ces parcelles et nos remarques reposent sur plusieurs constats et questionnements.

Pourquoi inscrire un emplacement réservé avec cette destination sur des parcelles actuellement naturelles alors que la commune affiche une révision de PLU ambitieuse en terme de transition écologique «Tout en maintenant les principales orientations du PLU en vigueur »?,

- actuellement, la commune de Frontignan est soumise à un risque fort d'inondation dû au ruissellement qui est la résultante d'une artificialisation très importante des sols sans préserver d'espace d'infiltration. Le dispositif de gestion des eaux pluviales sur la ville n’est plus en capacité d’absorber les eaux de ruissellement lors de gros orages avec de fortes précipitations. Lors de la réalisation de récentes résidences, il a été constaté des inondations des parties en sous-sol ou vide sanitaire et ce, en partie basse de la ville. Pourquoi ne pas tirer des leçons de ces évènements et s’obstiner à prendre des risques en permettant l'imperméabilisation d’un espace aujourd'hui perméable et qui plus est en forte pente ?

La présentation du projet par le promoteur et les architectes concepteurs avec notamment la réalisation d’un bassin de rétention en partie basse des dites parcelles ne garantit en aucun cas une diminution du risque de ruissellement et représente un risque potentiel important d’inondation du lotissement de la Pinède. Dans l’implantation d’un tel projet dans la situation très particulière de ce terrain on doit savoir que la garantie de la maîtrise des eaux de ruissellement est tout à fait aléatoire. Des exemples d’inondations catastrophiques et d’eaux de ruissellement qui ont explosé tous les dispositifs de canalisations sont très nombreux au cours de ces dernières années en raison de l’évolution de la violence et de l’intensité des précipitations,

- l'artificialisation de cet espace naturel n'impactera pas seulement les hauts de Frontignan et le lotissement de la Pinède mais bien tout le paysage de l'est frontignanais et à l'heure où l'on demande la réduction des îlots de chaleurs ce projet est vraiment incompréhensible,

- Dans ce contexte il semble impératif que tout projet formalisé avec l'ensemble des éléments soit portés à la connaissance des populations concernées ( études environnementales préalables, études hydrauliques complètes, plan de circulation etc... ).

Nous serons donc très vigilants sur l’évolution de ce projet et notre attention portera sur les mises en gardes exprimées dans la cadre de la révision du PLU.

Apportez votre contribution : Déposer une observation

Apportez votre contribution

Déposer un avis sur le registre dématérialisé de cette concertation publique est simple, sécurisé et si vous le souhaitez anonyme.

Il vous reste encore 50 jours.

Déposer une observation

Partagez sur les réseaux sociaux

l'adresse de ce registre numérique.