Les observations

Observation n°97 (Web)

Par REMI PASTOUREL
Déposée le 15 novembre 2022 à 16h38
Madame, Monsieur, suite à la prochaine révision du PLU de la commune de FRONTIGNAN LA PEYRADE nous avons deux remarques à formuler quant à la classification de certaines parcelles nous appartenant :

1) Parcelle cadastrée section DH n°33 : après consultation auprès du service de l'urbanisme de la ville de Frontignan nous nous sommes aperçus que lors de la dernière révision du cadastre une surface de 550/600 m2 qui était incluse dans le lotissement de la Bordelaise et donc construtible a été classée en zone agricole - Nous nous sommes alors rapprochés de la Mairie et personne n'a pu donner une explication à ce changement de limite . Un plan a été communiqué à Mr ALLOY avec l'ancienne délimitation de la zone constructible . Nous souhaitons que le nouveau PLU rétablisse l'ancienne limite qui déterminait la zone agricole et la zone constructible .

2) Nous sommes propriétaires de terrains situés sur la commune de la Peyade entre la Sociét ALGECO et la Société LAFARGE :
section DH n°s 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7- 8 - 9 - 125 - 126 - 166
secion DI n° 29
Ces parcelles étaient à l'origine classées en zone UE et avaient été acquises lors de leurs acquisitions en terrains à usage industriel (avec voies ferrées) - En 2003 nous nous sommes aperçus que ces terrains avaient été requalifiés d'autorité et sans aucune consultation de part ni d'autre en zone agricole ? de par leur emplacement et leur nature aucune de ces parcelles ne peut avoir de vocation agricole et nous vous demandons de bien vouloir les reclasser en terres industrielles comme elle l'étaient auparavant .
Nous tenons évidemment à votre disposition tous les documents qui vous seraient utiles pour donner une suite favorable à ces demandes .
Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos respectueuses salutations .
Rémi et Bruno Pastourel

Observation n°96 (Web)

Par SIMONE BAUDET
Déposée le 29 octobre 2022 à 12h15
Bonjour,
je suis propriétaire des parcelles CK 088-0617-0618 qui font ensemble 1Ha 1540.
Ces parcelles sont actuellement cultivées en vigne mais la plantation date d'entre les 2 guerres mondiales, ce qui est très ancien. D'un point de vue agronomique, il faudrait les replanter mais elles ne pourront pas être travaillées à cause de la règlementation ZNT. En effet la vigne jouxte le lotissement voisin sur toute sa longueur.
Je souhaiterais donc que ce terrain repasse constructible. Sur la plus grande partie du terrain les habitations seraient déjà largement protégées (voir plan joint ). Ce serait le moyen de résoudre un problème de contact vigne-habitations et d'harmoniser cette entrée de ville.
Ci-joint un plan du terrain qui appelle quelques précisions : les parcelles voisines 0505/0507/0092 et plus loin sont déjà encloses d'un mur et/ou boisées de conifères.
Vous remerciant d'avance de l'attention que vous porterez à cette observation, je reste à votre disposition pour une entrevue ou un complément d'information sur ce sujet.

Document joint


Observation n°95 (Web)

Par SYLVIE SEGUER
Déposée le 27 octobre 2022 à 15h39
Habitant les Hauts de Frontignan depuis 25 ans,
je m'insurge contre le projet de construction de 100 logements implantés sur le terrain de Mme LEON.
Nous habitons au pied de la garrigue et ce quartier constitue un des poumons vert de la ville de Frontignan.
Outre la dénaturation du paysage ,il faut penser aussi :
- aux voies d'accès
-au manque d'emplacements pour les véhicules des riverains
- aux écoulements des eaux pluviales
- au terrassement important avec glissement de terrain possible lors de forts déluges.

Il faut continuer à être des citoyens eco-responsable pour notre ville de Frontignan.
En m'opposant à ce projet immobilier et en rejoignant le collectif des hauts de Frontignan,
je le suis.

Observation n°94 (Web)

Par Albert GAL
Déposée le 25 octobre 2022 à 21h42
Pour rejoindre mes observations précédentes et celles formulées dans la contribution numéro 93 il est nécessaire de revoir la rédaction de l'article UB7 et autoriser la construction sur les limites séparatives comme le suggère vivement le CAUE de l'Hérault.
Ci-joint les captures des pages les plus intéressantes de l'étude afin que vous n'ayez pas à les chercher avec l'évocation de l'importance d'une hiérarchisation de la taille des parcelles et du rôle des élus.
Voir pièces jointes

Observation n°93 (Web)

Par Michel IMBERNON
Déposée le 23 octobre 2022 à 16h57
Ne pouvant participer aux groupes de travail proposés lors de la réunion publique du 20/10/22, je vous fais part de quelques suggestions concernant la rédaction du nouveau règlement du PLU2024.

L'expérience passée montre que l'exploitation aux limites admises par le PLU2012, permet la mise en œuvre de projets immobiliers que le bon sens commun trouve souvent exagérées ( plans intégrant les limites au cm près).
Il s'agit donc de définir de nouvelles limites permettant de se protéger de demandes immobilières exagérées..
Les remarques suivantes sont valables pour les zones UA,UB,UC, même si les références citées sont celles de la zone UB.

UB3: dans le cadre de densification des dents creuses,il est proposé pour les voiries existantes de préciser après "adaptées aux besoins qu'elles desservent" de rajouter une phrase permettant de mieux préciser la notion de besoins.
"La circulation résultant des constructions nouvelles devra être évaluée par le demandeur en terme de trafic supplémentaire (volume), de facilité de circulation (croisement), d'augmentation du stationnement sur le domaine public et de cheminement piétons".

UB4: le dispositif de compensation à cause de phénomènes cévenols futurs et de plus en plus violents , doit être augmenté . Il est propose de passer de 120L/M2à 150L/M2.

UB5: Énergies renouvelables , mettre la RT2020 en exigence.
Préciser en conséquence que " l'utilisation des énergies renouvelables est prescrite par .....".
Supprimer " dans la mesure du possible" dans le & suivant.

UB6: si le projet de doublement de la RD600 est abandonné ( dixit Mr le Maire) ,supprimer la contrainte sur le document graphique.

UB7:la distance L est un des levier à disposition des communes pour favoriser une urbanisation maîtrisée et raisonnable. Si pas d'impossibilité au vu du code de l'urbanisme, mettre la valeur minimum à 5M par rapport aux limites séparatives comme pour les voies publiques .
L'impact de cette nouvelle valeur L minimale est faible pour les projets de lotissement ( les plus nombreux ) avec maison mitoyenne ou d'immeubles. La règle de 2/3H maintenue permet de contrôler l’expansion en hauteur. Cela devrait simplement réduire de quelques unités de logements les projets futurs des promoteurs. Ceci est conforme à la recherche d'une urbanisation raisonnée.
Pour les particuliers voulant construire des villas individuelles sur de petites parcelles ( 400 à 600 m2), l'impact serait minime ( implantation plus difficile éventuellement) mais le COS à 0,6 reste surtout le paramètre toujours favorable dans ce cas ( 240 à 360 m2 de plancher).

UB8: la distance L minimum doit être portée à 5M en cohérence avec UB7.

UB12: Pour le stationnement destiné à l'habitat dans la zone UB , mettre 2 places par logement au lieu de 1,5.Pour les logements sociaux financés par prêts de l’État, vérifier si la clause ne peut être supprimée

UB13: Afin de pouvoir exercer un minimum de vérifications sur le remplacement des plantations proposé , demander de joindre une photo des plantations existantes.

En espérant que ma modeste contribution citoyenne soit utile au débat initié par votre équipe municipale.
Cordialement

Observation n°92 (Web)

Par Albert GAL
Déposée le 22 octobre 2022 à 22h14
Vous trouverez en pièce jointe au format PDF le texte de mes remarques sur le PLU actuel de Frontignan en vue de sa révision.
La révision doit se faire aussi avec l'avis des architectes.
Cordialement
Albert GAL

Document joint


Observation n°91 (Web)

Par raymond Medioni
Déposée le 20 octobre 2022 à 10h25
Bonjour
Ce projet est un aberration écologique et environnementale, il est à contrecourant de toute les initiatives actuellement proposées par les communes.

Par ailleurs, je ne veux pas que :
- la Rue de la Pinède ressemble à la Rue des Carrières, ou l'impasse des Roseaux, quand il pleut.
- la voirie dégrader aux passages des camions, engins de travaux publique, et da la suis des voitures.
- que maison se fissure a cause des travaux.
- que mon bien immobilier se déprécie

Observation n°90 (Web)

Anonyme
Déposée le 18 octobre 2022 à 19h38
Stop à la bétonisation !

Observation n°89 (Web)

Par Chantal muzette
Déposée le 18 octobre 2022 à 17h23
Préserver l environnement et un des seul mini « poumon vert «  en dessous du massif de la gardiole et conserver l environnement actuel UNIQUEMENT en zone pavillonnaire du quartier des crozes et de ses pourtours.
Préserver son calme et sa sécurité et ne pas favoriser des risques de promiscuités, d augmentation de la circulation dans des rues déjà étroites, sans parler des « minis «  trottoirs
Pas de betonnisation à outrance, et assurer / favoriser le ruissellement des eaux de manière naturelle
Interdire toute déforestation
Pas de logements sociaux, il y en a déjà bon nombre à proximité Les Pielles, Barnier, et bientôt encore un immeuble a l angle av Schweitzer !
Ne pas devenir la poubelle de SETE et Montpellier en terme de Logements sociaux accentuant l insécurité existante et traffic en tout genre dont un bien connu !
De plus ce quartier a été classé résidentiel lors des acquisitions immobilières (cf document urbanisme »
Pas assez de parcs / espaces verts et lieux de détentes pour les enfants et seniors.
En conséquence je m oppose au projet immobilier à savoir construction d immeubles avec quota de logements sociaux sur les parcelles 563, 565,566 et 567 (zone 10 réservée du PLU)par la propriétaire Me LÉON ancienne adjointe en charge de l URBANISME!
La logique est de construire uniquement des pavillons dans ce quartier si vous voulez capter une population avec un un pouvoir d achat, qui peut concourir à améliorer la fréquentation/création des commerces de centre ville .

Observation n°88 (Web)

Par Claudine Berlier
Déposée le 14 octobre 2022 à 15h18
Bonjour,

Nous sommes propriétaires des parcelles CM 158,1072, 1073 et 1074 sur Frontignan et dans le cadre de l’OAP Noria, nous nous opposons au bouclage qui a été fait sur le PLU, notamment la voie horizontale qui a été prévue pour relier la rue du Maréchal Leclerc à l’impasse St Fiacre.

Cette voie impacte l’impasse Gallieni (impasse privée) ainsi que la parcelle 1074 (zone UB) et nous ne sommes pas d’accord pour qu’il y ait un accès.

Nous souhaitons conserver la parcelle 1074 dans son intégralité pour un futur projet de construction et nous demandons que dans le cadre de la révision du PLU, cette parcelle ne fasse plus partie du périmètre de l’opération d’autant plus que les copropriétaires de l’impasse s’opposent également à cet accès.

Nous souhaitons également conserver la partie haute de la CM 1072.

Nous serons favorables à la vente d’une partie de la CM 1072 pour aider à la réalisation de l’aménagement de l’OAP si toutes ces conditions sont réunies.

Cordialement.
Arnaud Christian
Berlier Claudine

Apportez votre contribution : Déposer une observation

Apportez votre contribution

Déposer un avis sur le registre dématérialisé de cette concertation publique est simple, sécurisé et si vous le souhaitez anonyme.

Il vous reste encore 23 jours.

Déposer une observation

Partagez sur les réseaux sociaux

l'adresse de ce registre numérique.